Sur les pentes du Rhône

Appellation exigeante, Saint-Joseph prend racine sur des coteaux escarpés qui surplombent le Rhône sur près de 60 km, entre Cornas et Côte-Rôtie. Installée sur la rive droite du fleuve, elle épouse ses courbes et celles des collines qui se dressent jusqu’à 350 mètres d’altitude. Les coteaux font la typicité de Saint-Joseph, et habillent le paysage d’un relief magique. Les vignes sont ici cultivées en terrasses et dessinent de façon géométrique les paysages viticoles.

 

 

 

 

 

 

Un vignoble en terrasses

Une viticulture de coteaux

Les terrasses sont la trame qui compose le vignoble de Saint-Joseph, de Chavannay au Nord, à Guilherand-Granges, au Sud. Ce terroir espiègle et pentu a forcé l’homme à le façonner, pour mieux le préserver. Les terrasses contribuent à lutter contre l’érosion des sols, les inondations et les incendies. Les murets de pierre qui les soutiennent participent eux à la création d’une mosaïque de microclimats et de terroirs d’exception.

Saint-Joseph fait partie des « vignobles héroïques » où le travail de la vigne demande aux hommes et femmes qui le cultivent, de la force, du courage et une passion sincère. Le tout au cœur d’un panorama exceptionnel !

 

 
Les sols de Saint-Joseph <br>/ Le granit

Les sols de Saint-Joseph
/ Le granit

Le sol de Saint-Joseph se compose essentiellement de granit. Cette roche dure recouvre en grande partie 1400 hectares de l'AOC. Elle rencontre par endroit des enclaves argilo-calcaires sur les hauteurs ou des Loess plus profondes en bas de coteaux. La vigne profite alors de l'occasion pour mettre en valeur les cépages les mieux adaptés. Sur ces terres réputées de rouges, sont aussi abrités deux cépages de blancs qui viennent exprimer avec finesses les variations géologiques.

 

 

 

 

 

Le Climat

Le vignoble bénéficie d’une double influence : continentale et méditerranéenne. Les coteaux implantés le long du fleuve sont assainis par ses vents qui ventilent les pieds de vigne et offrent des conditions sanitaires idéales. L’été, le soleil inonde les reliefs de l’appellation et chauffe les sols avec vigueur.

A l’heure des dérèglements climatiques, la construction du vignoble en terrasses joue un rôle majeur. Elles freinent l’écoulement des eaux lors des épisodes de fortes précipitations et favorisent l’infiltration dans les sols pour permettre à la vigne de conserver des réserves hydriques.